Parcourir…

Vus récemment

  1. L'Inconscient politique

Img_site

Oscillations est une revue de sciences humaines et d’art, un lieu de rencontre entre textes
et images, tissant eux-mêmes, selon des modalités chaque fois singulières, les liens qui les unissent.

Capture_d_e_cran_2011-11-16_a__21

La revue de sciences humaines Tracés, éditée par ENS Éditions,
réunit deux fois par an des auteurs issus de diverses disciplines autour
d’un thème ou d’un problème commun traversant les sciences humaines.

Abonnez-vous au flux RSS des nouveautés Flux RSS

  • Ajouter à NetVibes
  • Ajouter à Yahoo
  • Ajouter à Windows Live

L'Inconscient politique

Le récit comme acte socialement symbolique

 

L'Inconscient politique De Fredric JAMESON - Questions Théoriques

Feuilleter…

De Fredric JAMESON

Traduit par Nicolas VIEILLESCAZES, Avec la contribution de Olivier QUINTYN

 

Questions Théoriques - Collection : Saggio Casino - février 2012

    • Livre papier

      23,00 €
     

    Présentation

    — avant-propos à l'édition française par Fredric Jameson
    — postface : « L'Inconscient politique et l'herméneutique marxiste de Fredric Jameson : contextes, opérations, usages », par Olivier Quintyn
     
    L’Inconscient politique est l’un des livres majeurs de la théorie littéraire et de la critique culturelle. Jameson y défend le primat de l’interprétation politique de la littérature, dans une opération de synthèse inédite : d’abord à l’intérieur de la tradition marxiste, pour réarticuler l’historicisme de Lukács, le structuralisme d’Althusser et l’utopisme de Bloch ; puis au sein des études littéraires, pour y subsumer de façon organisée les différentes méthodes disponibles dans la critique moderne – le formalisme du New Criticism, la mythocritique de Frye, la sémiotique de Greimas et des poéticiens français, l’influence des analyses structurales de Lévi-Strauss et de Lacan, et le post-structuralisme de la French Theory.

    Le projet est ici de constituer une herméneutique marxiste totalisante et composite, attentive à explorer les multiples modes selon lesquels les textes, et spécifiquement les récits, mettent en acte des dynamiques de figuration, de déplacement et de refoulement des contradictions réelles et historiques propres aux formations sociales dans lesquelles ils sont apparus. Pour comprendre les opérations de cet « inconscient politique », Jameson lit les récits comme des dispositifs complexes et décentrés, des champs de force où s’affrontent des discours narratifs, génériques et politiques hétérogènes. Leur enjeu est le destin de la collectivité : ce sont des actes socialement symboliques.

    Jameson s’attache plus particulièrement au roman du xixe siècle et à sa trajectoire, du romanesque au modernisme, dans les domaines français (de Stendhal au réalisme de Balzac) et anglais (de Gissing à Conrad). Au-delà d’une histoire du roman qui mettrait à l’épreuve sa « méthode » interprétative, L’Inconscient politique mène à bien une entreprise de médiation théorique ambitieuse entre trois niveaux d’analyse souvent déconnectés par la fragmentation disciplinaire : l’histoire des formes littéraires narratives et des fonctions qu’elles remplissent dans l’imaginaire social, la constitution de la subjectivité bourgeoise, et l’étude des différents stades de développement du capitalisme.

    Sommaire

    Avant-propos à l’édition française. . I

    Préface. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

    Chapitre 1. De l’interprétation

    La littérature comme acte socialement symbolique. . . . . . . . 15
    Chapitre 2. Récits magiques
    De l’usage dialectique de la critique générique . . . . . . . 127
    Chapitre 3. Réalisme et désir
    Balzac et le problème du sujet. . . . . . . 189
    Chapitre 4. Un ressentiment * authentique
    Discontinuités génériques et idéologèmes
    dans les romans « expérimentaux » de George Gissing. . . 233
    Chapitre 5. Romanesque et réification
    Construction de l’intrigue et clôture idéologique
    chez Joseph Conrad. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 261
    Chapitre 6. Conclusion
    La dialectique de l’utopie et de l’idéologie. . . . . 359

    Note du traducteur
    . . . . . . . . . . . . . . . . . . 385

    Fredric Jameson, « Métacommentaire » . . . . . 389

    Postface par Olivier Quintyn
    L’Inconscient politique
    et l’herméneutique marxiste
    de Fredric Jameson : contextes, opérations, usages. . . . . . . . 415
    Index. . . . . . . 463

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 130 x 190, 480 pages, Noir & blancEn stock

    Presse

    • Pdf

      Le Monde Hors-série « une vie une œuvre » n° 10 · Karl Marx, L'irréductible, 06/12/2011
      « Un marxisme venu des États-Unis » : entretien avec Fredric Jameson par David Zerbib

      « Dans le marxisme, la culture est idéologie. Elle traduit donc profondément des rapports économiques. Mais pour Fredric Jameson, marxiste revendiqué au pays du libéralisme le plus accompli, cette réalité n'apparaît pas en surface. Dans le roman, comme dans les formes les plus populaires de la culture – rock, rap, cinéma, séries télé, etc. – il nous faudrait retrouver « l'inconscient politique » refoulé. Figure centrale de la théorie critique anglophone depuis une trentaine d'années, il est traduit depuis peu en français. Il livre ici la formule singulière de son approche marxiste de la culture.

     
    • Extraits
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :